Le djembé s’agit d’un tambour d’origine d’Afrique de l’Ouest, il ressemble à peu près à un gobelet. Traditionnellement, l’instrument est taillé avec un seul morceau de bois ainsi qu’une peau tendue en dessus. D’une hauteur de 60 à 65 cm, le djembé est un instrument musical de percussion, il propose des rythmes variés et en très grand nombre. Dans cet article, nous allons vous présenter les 5 rythmes faisant la réputation du djembé à travers le monde.

1-    Le Dibon

C’est un rythme que les fermiers adorent, le Dibon symbolise un couple d’oiseaux mâle et femelle qui passe leur journée ensemble mais la nuit, ils se séparent pour aller chacun dormir dans leur nid. Au matin au réveil :

A lire également : Bâtir une Carrière en Sophrologie : Choisir la Formation en Ligne Idéale

  • ce couple souhaite se rencontrer à nouveau 
  • et pour le faire, l’un chante une mélodie 
  • et l’autre lui répond

C’est là que le Dibon a fait son apparition, des chasseurs de l’époque a entendu la mélodie et se sont tout de suite laisser transportés par le rythme composé d’une polyrythmie tout à fait merveilleuse aux doum-doum étant donné que l’interaction entre le dunumba et le sangban continue aussi longtemps pour rappeler la merveilleuse mélodie du couple oiseaux. Si le sujet vous intéresse, découvrez via ce lien plus d’informations.

2-    Le Kuku

Le Kuku s’appelle aussi le rythme des pêcheurs. « Coucou » serait la bonne prononciation tout comme le nom de l’oiseau. C’est l’un des rythmes les plus connus aussi bien en Afrique qu’à travers le monde. A l’origine, le Kuku se joue au moment où les pêcheurs des villages sont de retour avec leur cargaison de poissons. Le kuku est aussi joué dans toutes sortes de célébrations.

A découvrir également : Les critères pour choisir une diététicienne

3-    Le Djansa

Le Djansa est aussi connu sous le nom du rythme de la compétition. Le rythme a fait son apparition dans la zone méridionale du Mali. Traditionnellement, ce rythme se joue pour tout type d’évènement joyeux : mariage, circoncision et autres. Le Djansa fait également illustre la rivalité (saine, il faut dire) entre les hommes surtout les jeunes.

4-    Le Makru

Le Makru, le fameux rythme pour séduire ! C’est un rythme tellement apprécié, il provient de l’ethnie Susu qui se jongle avec le Yankadi (un autre rythme du djembé). Il s’associe avec ce rythme comme il a une cadence plutôt rapide. Son particularité et celle du Yankadi aussi c’est qu’il s’agit d’un rythme romantique qui est utilisé pour des rites de séduction au cœur du village.

5-    Le Kassa

Le Kassa ou bien le rythme des récoltes a pour signification en langue Malinké : un silo à grains. C’est dans la Guinée de l’Est que le rythme est le plus utilisé. Le Kassa se joue au moment des récoltes, il permet aux fermiers de travailler davantage le dur labeur comme ils s’absentent de temps en temps de leur village. Les femmes les accompagnent pour concocter les repas mais aussi pour leur chanter afin de les encourager. Une fois la récolte terminée, une fête est organisée : « le Kassalodon ».